Bénéfices de l’activité physique pendant et après cancer

L’Institut National du cancer publie une synthèse des connaissances scientifiques sur les bénéfices de l’activité physique pendant et après cancer.
La loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016 introduit la notion de prescription d’AP adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection longue durée (ALD), et notamment de cancer. De plus depuis le mois de mars 216, l’activité physique AP vient compléter le socle de base en soins de support devant être proposé aux patients atteints de cancer dès le début de la maladie.

Le rapport de l’INCa permet de faire un état des lieux des connaissances sur les bénéfices de l’activité physique et de la réduction de la sédentarité pour les patients atteints de cancer ainsi que sur les freins et les leviers identifiés à la pratique.